Tag Archives: gainsbourg

La sélection musicale #1 (avril 2015) Elitemen

Posted on by 0 comment
Vintage Microphone Musique

                Hello gentlemen ! Selon Aristote (mais aussi MC Solar, Gilles Jacob et d’autres… bref la généalogie de cette citation est aussi complexe que celle d’un personnage de Games of Thrones) : « la musique adoucit les meufs les mœurs ». Et en cette période inquiétante où des intellectuels muets s’offusquent que des incultes sourds choisissent un chemin de pensée bien dangereux, sans réellement prendre de mesures sous couvert de liberté individuelle*, il est bon de se rappeler que ce n’est que dans le calme que de grandes choses peuvent naître !

* Il serait peut-être intéressant de faire s’arrêter la liberté individuelle quand l’on parle de la vie d’innocents ou de chatons tout mignons

Et c’est donc un nouveau type de post qui voit le jour aujourd’hui : la sélection musicale d’Elitemen ! Elle regroupe différentes musiques, de nouvelles ou d’anciennes, que j’aimerais partager avec vous. Il y aura de tous les styles et de toutes les époques ! La musique est un des nombreux arts dont l’Homme peut profiter, et comme tous les arts la musique est d’un grand secours à l’ouverture culturelle, l’éveil artistique, et donc aussi le charisme ou la conversation d’une personne : alors ne faites pas l’erreur trop courante de la sous-estimer 😉

Continue reading

L’arme de Voltaire / gagner en répartie !

Posted on by 0 comment
Desproges maitre des mots

              Hello gentlemen ! De Voltaire à Churchill en passant par de Gaulle ou Einstein, on se souvient presque plus facilement de la répartie des grands Hommes que des visages. Certaines tirades ou réponses sont gravées à jamais dans la culture par l’humour, l’intelligence ou le courage qui en émanent. La répartie sert au quotidien aussi bien de votre vie sociale, professionnel mais aussi sentimentale car c’est l’un des pilier du charisme. Difficile d’être populaire ou séduisant sans elle, alors autant se faciliter un peu la vie et étudier quelque peu le sujet 😉

repartie

Repartie est maître des interactions

Quelques exemples (pas les plus connus, sinon on apprend rien…) 

Les deux politiques du XVIIIe John Wikes et John Montagu débattait lorsque Montagu dit à Wikes :

Une femme à Edgar Faure

« Monsieur, pourquoi me dévisagez-vous ?

– Je ne vous dévisage pas Mademoiselle, je vous envisage »


« Ce garçon est constamment fourré dans les jupes de sa mère !

– Tant mieux, il s’y fera des relations… »

Continue reading

Pourquoi aiment-elles les Bad Boys ? Peut-on séduire en étant gentil ?              

Posted on by 0 comment
Bad boy

                Hello gentlemen ! Les Bad Boys, ce mythe du brun ténébreux perfecto sur le dos chevauchant une Harley et faisant ressortir les aspects les plus cachés du sexe opposé. Est-ce une réalité ? Le gentil n’a donc aucune chance ?

En réalité c’est l’une des nombreuses croyances limitantes de l’apprenti séducteur amenant certains hommes « biens » à se donner beaucoup de mal pour passer pour des enfoirés !

Prenons un exemple : Elvis et Marylin seront nos personnages ici ! Nous verrons les différents points (les plus importants, car les raisons sont très nombreuses donc nous nous attarderons que sur les principales).

Elvis s’en baleck’ (l’alternance d’émotions)

                C’est l’une des raisons du succès d’Elvis ou du Bad Boy en général, il est capable de faire passer Marylin d’un sentiment à un autre en étant détacher et parfois mystérieux. Sa capacité à la froideur donne encore plus d’impact à ses moments affectueux et inconsciemment Marylin pense que quand Elvis l’entrelace dans ses bras elle vient enfin de le mériter (principe du prizing dont je parlerai plus longtemps dans un autre article) ce qui est bien plus séduisant ! Elvis est capable d’être froid et chaud par alternance (Cf « Negs » : mot désignant une petite vanne que l’on lance à une femme que l’on désire pour la déstabiliser et montrer un détachement).

Elvis est un thug/bad boy mélomane (assimilation historique et émancipation)

                Prenons quatre exemples assez différents mais possédant tous une partie Bad Boy : les Stones, Gainsbourg, Renaud et le grand intellectuel Booba.

Continue reading