L’arme de Voltaire / gagner en répartie !

Posted on by 0 comment

              Hello gentlemen ! De Voltaire à Churchill en passant par de Gaulle ou Einstein, on se souvient presque plus facilement de la répartie des grands Hommes que des visages. Certaines tirades ou réponses sont gravées à jamais dans la culture par l’humour, l’intelligence ou le courage qui en émanent. La répartie sert au quotidien aussi bien de votre vie sociale, professionnel mais aussi sentimentale car c’est l’un des pilier du charisme. Difficile d’être populaire ou séduisant sans elle, alors autant se faciliter un peu la vie et étudier quelque peu le sujet 😉

repartie

Repartie est maître des interactions

Quelques exemples (pas les plus connus, sinon on apprend rien…) 

Les deux politiques du XVIIIe John Wikes et John Montagu débattait lorsque Montagu dit à Wikes :

Une femme à Edgar Faure

« Monsieur, pourquoi me dévisagez-vous ?

– Je ne vous dévisage pas Mademoiselle, je vous envisage »


« Ce garçon est constamment fourré dans les jupes de sa mère !

– Tant mieux, il s’y fera des relations… »


A l’occasion de son 80e anniversaire, Churchill pose pour la photo officiel devant une jeune photographe qui lui dit :

« J’espère que je pourrai prendre un jour la photo de votre centenaire !

– Et pourquoi pas mademoiselle, vous avez l’air en pleine forme ! »


A l’entracte de la comédie française, De Gaule et Malraux se retrouvent aux urinoirs du théâtre :

« Belle pièce mon général !

– Regardez devant vous Malraux »


On demanda à Sacha Guitry un jour  :

« Comment voyez vous la vie amoureuse ?

– C’est très simple : on se veut et on s’enlace puis on s’en lasse et on s’en veut »


Lors d’un cocktail, Cindy Crawford dit à Amanda Lear :

« J’ai adoré votre livre mais dites moi, qui vous l’a écrit ?

– Je suis très heureuse que vous ayez apprécié mon livre mais dites moi, qui vous l’a lu ? »


Lors d’une émission TV, un vétéran de la 2nd Guerre ayant une jambe de bois interpella Frank Zappa et lui dit :

« Si l’on en juge à vos cheveux longs, vous êtes une fille.

– Si l’on en juge à votre jambe, vous êtes une table »


              Vous l’aurez compris, les exemples ne manquent pas et ils résonnent tous plus les uns que les autres, faisant briller leurs émetteurs tout en restant dans une certaine élégance : si la violence est de nos jours l’arme des faibles, la répartie est très certainement l’arme des puissants !

Mais comment passer de néophyte des mots à Brice de Nice ou Guitry ?

                 C’est en réalité bien plus simple que certains peuvent l’imaginer ; passons en revu cinq points qui vous aideront à rebâtir votre éducation de la joute si par manque de chance vous n’êtes pas tombé dans la marmite étant plus jeune.

repartie brice de nice

Brice de Nice avait compris le truc !

– Etre attentif 

              C’est le premier pilier d’une réponse réussie ! L’observation, l’écoute etc… ne sont pas génétiques et aussi bizarre que cela puisse paraître il existe des exercices pour affûter ses sens et ses mémoires (j’en parlerai plus longtemps dans un article dédié mais l’un des exercice est de, chaque fois que l’on est dans une pièce depuis déjà 30s, fermer les yeux et se souvenir du maximum de détails par exemple). Cette attention sera le point de départ d’une bonne répartie car vous accumulerez les éléments qui pourront, si vous le désirez, devenir vos munitions ! C’est aussi uniquement par l’attention que vous réussirez les enchaînements puisque avec le temps les différentes armes seront préparées inconsciemment par votre cerveau et vous n’aurez qu’à les ressortir si l’envie vous prend.

=> Obligez vous à devenir plus attentif, aiguisez vos sens !

– Le timing

                  C’est le deuxième pilier de la répartie et c’est aussi trop souvent celui qui est le moins maîtrisé. Le timing est crucial car c’est lui qui donnera son côté comique/sérieux ou autre à une réponse. Il est impossible que sortir votre phrase trop tard, et plus la réponse est rapide plus (dans la majorité des cas) elle sera réussie. Il faut bien comprendre aussi que le timing ne comprend pas uniquement le temps de réponse mais aussi le temps pendant la réponse : l’intonation, le souffle, l’articulation etc… seront des facteurs de réussites car ils auront une importance dans le temps des mots : une réponse réussie est une musique possédant un tempo, une mélodie et des paroles ! Vous pouvez par contre tenter de gagner du temps mais c’est à mon sens quelque chose d’assez dangereux. Pour devenir maître dans l’art du timing, il faut étudier attentivement et répéter ce que vous pourrez voir et entendre dans la partie suivante.

– La culture

                      La culture est probablement, et pour la première fois peut-être, le point qui intéressera le plus grand nombre. Pourquoi ? Et bien parce que la culture de la répartie est une culture assez agréable à apprendre ! Il faut bien comprendre que votre cerveau est un outil incroyable et, de la même manière qu’il y a quelques années il apprit principalement par mimétisme ce qui nous entourait lorsque nous étions bébé, il est encore capable d’apprendre des mécanismes sociaux, et notamment ceux de la répartie, de manière assez inconsciente. Ainsi en regardant régulièrement de bons one-man show, en étant entouré de personnes ayant le sens du verbe, ou encore en lisant des livres dont les dialogues sont dignes d’Audiard, nous pouvons capter peu à peu les structures verbales et sonores ,et en continuant nous améliorez ! Quelques références que je conseille :

=> La série des Best Of de Laurent Baffie (pas toujours en finesse mais maître dans cet art !)

Cette chaîne Youtube regroupe et met à jour les vidéos best of de ce sniper des mots et je ne peux que vous inciter à regarder ces vidéos !

=> Les films de Michel Audiard : dialoguiste et réalisateur de génie, il est le père d’un grand nombre de chefs d’œuvre comme « Les Tontons Flingueurs ». Des films qui datent un peu mais qui, en plus de faire partie de la culture francophone, fera des merveilles sur vos mots !

Pour donner un exemple du style -atypique- de ce parolier, un extrait des Tontons Flingueurs. Ici, 4 truands (ne se faisant absolument pas confiance) et le majordome de la maison se retrouve dans la cuisine car le reste de la maison est occupé par la fille pour qui y fait une soirée. Cherchant une bouteille pour prendre un verre et passer le temps, ils réalisent que « le tout venant a été piraté par les mômes » (l’alcool « normal » a été pris par les jeunes), il « se risque donc au bizarre » : une bouteille artisanale retrouvée dans les réserves…

=> Les One-Man Show : vous connaissez déjà tous Gad Elmaleh donc je préfère mettre dans l’article des humoristes un peu moins connus aux styles variés (si l’un ne vous plaît pas, l’autre pourrait) mais aussi Desproges, car je trouve que Pierre est malheureusement de moins en moins connu auprès des jeunes ! Son réquisitoire au Tribunal des flagrants délires devant Le Pen reste pourtant un des plus grand moment de télévision :

Par ailleurs, la culture c’est aussi VOTRE culture personnelle : n’hésitez pas à réfléchir après coup à ce que vous auriez du répondre la veille au lourd de la soirée de la veille dont le seul but était de vous descendre pour tenter de briller auprès de la gente féminine par exemple. Ce n’est pas agréable d’avoir des regrets et repensez à une situation où vous vous êtes déçu n’est pas ce qu’il y a de plus facile, mais c’est pourtant bien utile et vous pourrez faire mieux la prochaine fois !

=> Les Rap Contenders : pour des vannes souvent plus « jeunes » mais, selon les MC une maîtrise des mots très intéressante ! C’est aussi peut être plus décourageant pour certains car c’est une réel culture rap qu’il faut posséder pour bien comprendre ces battles d’égotrip.

 

=> Certains livres 

– Le Bouquin des méchancetés et autres traits d’esprits de François Xavier Testu

Retour en absurdie de Stéphane de Groodt

500 questions que personne ne se pose de Laurent Baffie

Il en existe bien d’autres, vous avez compris le principe :)

– La confiance, le calme 

               Nous arrivons au quatrième point. Lorsque vous avez besoin d’avoir de la répartie, c’est comme pour un sportif : pour avoir de meilleurs performances il faut savoir garder son calme et son sang-froid. Par ailleurs il faut aussi avoir de la confiance pour oser sortir une réponse incisive, rien de plus ridicule qu’une vanne sortie avec hésitation ! Il est donc important, si c’est quelque chose que vous n’avez pas, de travailler la dessus. La confiance fera très probablement l’objet d’un article complet car le sujet est vaste et elle est utile dans énormément d’aspects de votre vie.Toujours est-il que faire ce travail sur la répartie augmentera probablement votre confiance dans un environnement inconnu, vous paraissant hostile, car vous prendrez vos mots pour une carapace (on remarque souvent cela chez des enfants dont l’enfance les a obligée à savoir s’imposer).

– L’intention

                 L’intention c’est la finition d’une bonne réponse, elle façonne. Disons que si la phrase est la structure, l’intention s’occupera de faire les petites finitions mais qui feront une différences très importantes. C’est un point souvent trop oublier : quel est votre but ? Faire rire ? Faire mal ? Montrer une certaine retenu forçant le respect ? Selon votre but la manière de s’y prendre changera et c’est très important de toujours garder en tête l’endroit où vous voulez arriver. Si, grisé par les rires des convives d’un dîner qui flatteront votre ego vous oubliez que celui que vous avez pris pour cible n’est pas un ennemi, la manière dont vous vous exprimerez pourra devenir blessante et ça se ressentira, mettant automatiquement un froid. Ne tombez pas non plus dans ce cercle vicieux que l’on retrouve beaucoup chez des jeunes s’étant découvert une certaine répartie et un certain complexe : n’utilisez jamais votre répartie si c’est par besoin de rabaisser les autres pour se sentir plus fort ! Enfin, rappelez-vous ce que disait Jean Yanne : « La connerie, c’est comme le judo, il faut utiliser la force de l’adversaire. » 😉

Remarque : Laurent Baffie, dont je vous parlais plus haut, fut d’ailleurs interrogé sur ses rapports avec toutes ses célébrités qu’ils vannaient en permanence. Il répondit que peu de gens lui en voulait car toutes les personnes savaient que ce n’était que pour le plaisir du verbe et qu’il n’y avait pas de désir de blesser dans ses propos, simplement le désir de faire rire. Le garçon ayant du métier on peut se fier à son avis ! 

repartie

Le sourire et la répartie se marient très bien !


             Si vous gardez en tête ces cinq piliers vous devriez rapidement vous distinguer par votre maîtrise du verbe comme le font les vrais gentlemen ! Et je ne pouvais pas vous laisser sans la tirade du nez de Cyrano de Bergerac 😉

A bientôt pour de nouveaux articles sur Elitemen ! N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter pour ne rien manquer !

Votre maître Capello moderne,

Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>