La sélection musicale #1 (avril 2015) Elitemen

Posted on by 0 comment

                Hello gentlemen ! Selon Aristote (mais aussi MC Solar, Gilles Jacob et d’autres… bref la généalogie de cette citation est aussi complexe que celle d’un personnage de Games of Thrones) : « la musique adoucit les meufs les mœurs ». Et en cette période inquiétante où des intellectuels muets s’offusquent que des incultes sourds choisissent un chemin de pensée bien dangereux, sans réellement prendre de mesures sous couvert de liberté individuelle*, il est bon de se rappeler que ce n’est que dans le calme que de grandes choses peuvent naître !

* Il serait peut-être intéressant de faire s’arrêter la liberté individuelle quand l’on parle de la vie d’innocents ou de chatons tout mignons

Et c’est donc un nouveau type de post qui voit le jour aujourd’hui : la sélection musicale d’Elitemen ! Elle regroupe différentes musiques, de nouvelles ou d’anciennes, que j’aimerais partager avec vous. Il y aura de tous les styles et de toutes les époques ! La musique est un des nombreux arts dont l’Homme peut profiter, et comme tous les arts la musique est d’un grand secours à l’ouverture culturelle, l’éveil artistique, et donc aussi le charisme ou la conversation d’une personne : alors ne faites pas l’erreur trop courante de la sous-estimer 😉

Banksy - Musique

Banksy – Musique

La sélection

– Diamonds from Sierra Leone de Kanye West : avant d’être le mari de Kim Kardashian, le designer ou l’égérie de la marque Balmain, Kanye est avant tout un musicien qui repère très bien les tendances et ne fait jamais pareil et toujours être le plus original et juste possible dans ses albums comme dans le reste. Alors malgré des frasques parfois énervantes ou un personnage qui en agace autant qu’il en impressionne, il sort parfois des pépites comme en 2009 ce morceau malheureusement trop peu connu sur le commerce de diamants au Sierra Leone (on dit qu’il l’écrivit après le visionnage de Blood Diamond, avec Léonardo di Caprio sorti en 2006). On note d’ailleurs dans ce clip un style très élégant et beaucoup moins streetwear comme nous avons l’habitude de le voir.


 

– Waitin’ around to die de Townes Van Zandt : c’est lors du visionnage de La French avec Gilles Lellouche et Jean Dujardin, que j’ai découvert ce morceau qui depuis m’a marqué. Je pense que cette accroche est d’autant plus forte qu’il arrive à un moment précis du film. Je vous laisse l’écouter pour en juger plus objectivement !


 

– L’eau à la bouche de Lulu Gainsbourg  : dans son album de reprises, le fils de Gainsbourg et Bambou, Lulu, reprend ses textes préférés du répertoire familiale dont le morceau « l’Eau à la bouche » dont j’ai particulièrement aimé l’esthétique musicale, d’ailleurs très bien reprise dans le clip. Une belle manière d’enterrer un père dont l’image devait peser pour partir sur de nouvelles choses, ce qu’il fit puisqu’un nouvel album est sorti en 2015 !


 

Runaway de Galantis : le duo de musique électronique suédois a encore frappé avec une musique mêlant voix et rythmes, qui me met de bonne humeur et me donne envie de danser !


 

Métèque de Joey Starr : moi qui n’étais pas un grand fan de sa période NTM (malgré quelques exceptions appréciables, j’avais en plus mis un temps à savoir apprécier sa voix bien particulière) j’ai été étonné de tomber sous le charme de son album « Egomaniac« , écrit en prison et sorti en 2009, qui semble être celui de la maturité !  Depuis on le voit dans un rôle atypique au côté de Gaspard Proust dans l’Amour dure trois ans ou encore incarnant un policier de la brigade des mineurs à fleur de peau dans Polisse. Bravo et espérons que ça dure plus de trois ans encore 😉


 

Cheerleader de Omi (Felix Jaehn remix) : que j’ai découvert par un ami et qui maintenant me reste en tête… j’éprouve ainsi le plaisir d’une musique agréable mais aussi la vulnérabilité gênante fasse à quelques notes de musique étant capable de me faire changer d’humeur !


 

I’m an Albatraoz de AronChupa : le DJ, producteur et footballeur suédois frappe fort avec des sonorités très électronique sur une musique utilisant des codes plus « académiques« . Une belle performance qui donne le sourire même si la chanteuse à la classe et la distinction d’une candidate de télé-réalité.


 

Nous aussi de Biglo & Oli : ces rappeurs extrêmement talentueux du Sud de la France font bouger internet depuis déjà quelques années dans les cercle d’initiés, et depuis quelques mois sur la toile en général. Ils s’opposent formellement à l’image d’un rap « Gangsta », principalement quand celui ci est à la française (critiquant ainsi un bon nombre de noms connus de la scène actuelle) tout en jouant d’humour et de finesse dans leurs créations. Quelques mois après Gangsta, où les Booba, Kaaris et autres rappeurs ayant changé leur intraveineuse de mots pour une d’argent en prenaient pour leur grade, ils achèvent les survivants avec Nous aussi, un morceau en egotrip à la fois juste et drôle !


 

– Les trompettes de la renommée de George Brassens : le texte de cette musique, comme beaucoup de ce qu’écrivait Brassens, était pour l’époque d’une modernité incroyable et choquante pour la plupart des sphères de la société ! Il est bon de rappeler que pour l’époque et selon lui même le provocateur était anarchiste. Dans ce texte magique il explique les désavantages de la vie publique et du voyeurisme des journaux à scandales (type Public mais version 1962). Il faut expliquer qu’à cette époque sa maison de disque l’encourageait à dévoiler de manière plus ostentatoire sa vie privée.


 

Il y a tellement plus de musiques que j’aimerais partager mais je vais en garder pour les dévoiler au compte-goutte, n’hésitez pas à réagir en commentaire ou à vous abonner à la newsletter pour ne rien manquer !

Votre DJ intemporel,

Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>